Aller au contenu

Congé pour vente du logement

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur (Madame)

J'ai l'honneur de vous donner congé du logement que vous occupez, situé.................................................en vertu du bail passé le ....... et venant à expiration le..................................
Ce congé est motivé par la vente du logement.

Conformément à l'article 15-2 de la loi du 6.7.89, vous bénéficiez d'un droit de priorité pour vous porter acquéreur du logement.

Prix du logement : (Attention : ne jamais ajouter " à débattre ", car cela peut entraîner la nullité du congé)

Objet de la vente (désignation des locaux) :

Vous trouverez dans la reproduction de l'article 15-2 de la loi du 6.7.89, ci-après, les indications nécessaires à l'exercice éventuel de votre droit de préemption.

Le bail prendra donc fin le …., date à laquelle les lieux devront être libérés. Il vous est toutefois possible de mettre fin au bail avant cette échéance pour le cas où vous le souhaiteriez, sans qu'il soit nécessaire de respecter un préavis dès lors que vous quittez le logement dans les six derniers mois du bail.

Je vous remercie de bien vouloir prendre en conséquence toutes vos dispositions afin de trouver un autre logement et me restituer le logement en bon état de propreté, de réparations locatives et conforme à l'état des lieux dressé le ……

Je vous propose d'établir l'état des lieux de sortie prévu par l'article 3 de la loi du 06 juillet 1989 dès que l'appartement (la villa) aura été dégarni(e) de vos meubles soit au plus tard à la fin du bail le ....

Je vous serais reconnaissant(e) de bien vouloir me faire savoir si la date proposée d'état des lieux vous convient ou m'en proposer une autre pour le cas où vous souhaiteriez libérer les lieux de façon anticipée.

Je vous restituerai le dépôt de garantie dans le délai maximum de deux mois après la remise des clés ainsi que cela est prévu à l'article 22 de la loi du 06 juillet 1989.

Restant à votre disposition pour toute précision et dans l'attente de vos éventuelles propositions pour une date d'état des lieux et de remise des clés, je vous prie d'agréer, Monsieur (madame) mes salutations distinguées.

Reproduction de l'article 15-2 de la loi du 6.7.89 (obligatoire)
Lorsqu'il est fondé sur la décision de vendre le logement, le congé doit, à peine de nullité, indiquer le prix et les conditions de la vente projetée. Le congé vaut offre de vente au profit du locataire: l'offre est valable pendant les deux premiers mois du délai de préavis.
A l'expiration du délai de préavis, le locataire qui n'a pas accepté l'offre de vente est déchu de plein droit de tout titre d'occupation sur le local.
Le locataire qui accepte l'offre dispose, à compter de la date d'envoi de sa réponse au bailleur, d'un délai de deux mois pour la réalisation de la vente. Si, dans sa réponse, il notifie son intention de recourir à un prêt, l'acceptation par le locataire de l'offre de vente est subordonnée à l'obtention du prêt et le délai de réalisation de la vente est porté à quatre mois. Le contrat de location est prorogé jusqu'à l'expiration du délai de réalisation de la vente. Si à l'expiration de ce délai, la vente n'a pas été réalisée, l'acceptation de l'offre de vente est nulle de plein droit et le locataire est déchu de plein droit de tout titre d'occupation.
Dans le cas où le propriétaire décide de vendre à des conditions ou à un prix plus avantageux pour l'acquéreur, le notaire doit, lorsque le bailleur n'y a préalablement procédé, notifier au locataire ces conditions et prix à peine de nullité de la vente. Cette notification est effectuée à l'adresse indiquée à cet effet par le locataire au bailleur; si le locataire n'a pas fait connaître cette adresse au bailleur, la notification est effectuée à l'adresse des locaux dont la location avait été consentie. Elle vaut offre de vente au profit du locataire. Cette offre est valable pendant une durée d'un mois à compter de sa réception. L'offre qui n'a pas été acceptée dans le délai d'un mois est caduque.
Le locataire qui accepte l'offre ainsi notifiée dispose, à compter de la date d'envoi de sa réponse au bailleur ou au notaire, d'un délai de deux mois pour la réalisation de l'acte de vente. Si dans sa réponse il notifie son intention de recourir à un prêt, l'acceptation par le locataire de l'offre de vente est subordonnée à l'obtention du prêt et le délai de réalisation de la vente est porté à quatre mois. Si à l'expiration de ce délai, la vente n'a pas été réalisée, l'acceptation de l'offre de vente est nulle de plein droit.

 A noter :

A compter du 1er janvier 2018, une notice d'information doit être jointe. Son contenu est précisé dans l'arrêté 13 décembre 2017

La lettre doit obligatoirement être adressée en la forme recommandée avec accusé de réception.
Quand les locataires forment un couple marié, il faut adresser une lettre à chacun des époux. Une lettre adressée à " monsieur ou madame " ou "monsieur et madame" a peut-être une signification pour l'administration postale, mais elle n'a aucune valeur juridique. Dans le cas où les deux époux figurent sur le bail, une lettre doit être envoyée à chaque époux, et ce jusqu'à la transcription du jugement de divorce sur les actes d'état civil
En cas de colocation, deux lettres doivent également être envoyées.
Le locataire est tenu de laisser visiter le logement 2 heures par jour, les jours ouvrables (le samedi est un jour ouvrable).
En cas de congé donné par le bailleur, le locataire est tenu de payer le loyer pour la période où il a effectivement occupé le logement.

Retour en haut de page